Je poursuis mon idée d'associer un livre à une bidouile...

N'aurais-je donc rien à faire d'autre !!!

Oh si !

Mais avec cette invention farfelue, je prends du temps pour bidouiller...Et voilà un nouveau livre de terminé: Et si les chats disparaissaient du monde. Un roman écrit par un auteur Japonais : Genki Kawamura. Depuis plusieurs mois, je prends plaisir à lire de la littérature japonaise. L'écriture est douce, délicate, poétique. Cette fois, j'ai moins adhéré au style de Genki Kawamura cependant, l'histoire ne me laisse pas sans réflexion....Un jeune homme de 30 ans apprend qu'il va mourrir dans peu de temps, le diable lui propose alors un pacte. Effacer, à chaque jour que Dieu fait, une chose de la surface de la Terre lui vaudra vingt-quatre heures de vie supplémentaires... Les téléléphones, les montres...Avec cette lecture, on comprend l'importance des choses quand on les perd, mais aussi la futilité de certains objets.

si les chats

Un passage choisi au hasard des pages...: "Forcément, c’était difficile à avaler : le Diable, d’humeur radieuse, venait d’apparaître sous mes yeux. Mon flegme fut à la hauteur de cette situation pour le moins fantastique, puisque je l’ai acceptée sans autre forme de procès.
Si le Malin avait mon apparence, son style vestimentaire était en revanche diamétralement opposé au mien. La plupart du temps, je me cantonne au noir et blanc : pantalon noir, chemise blanche, cardigan noir. Je suis un garçon assez monotone. Maman me sermonnait toujours en me voyant acheter les mêmes vêtements encore et encore, mais sur ce plan je dois être une cause perdue.
Le Diable, lui, ne passe pas inaperçu. En l’occurrence, il portait avec son short une chemise hawaïenne à dominante jaune, bariolée de palmiers et de voitures américaines vintage. Une paire de lunettes de soleil était fichée sur son crâne. Peu importait qu’il fît froid dehors ; pour le roi des Enfers, c’était clairement l’été."

Ce diable ose tout, jusqu'à effacer les chats du monde...Miaou !!!!!

Que va choisir notre narrateur, cet homme malade qui veut vivre encore...A vous de lire !

J'aurais pu choisir une bidouille autour du diable mais je l'ai trouvé bien répugnant ce personnage en chemise hawaïenne ! J'ai donc bien sûr opté pour le chat.

Depuis longtemps, je n'avais pas utilisé mes perles de rocaille, ça donc était l'occasion.

Feutrine, perles, fil aiguilles, broche pour donner naissance à ce petit chat. Plusieurs heures d'enfilage, avec des perles parfois trop petites pour le chat de l'aiguille ! Quelle histoire de chats!

broche chat

Je vous souhaite un bon week end  à tous !