Elle s'est glissée à ses côtés pendant son sommeil. Sans bruit, la petite s'est lovée contre son corps endormi. Elle était nue, tout juste sortie de la machine à coudre. Je la voulais miniature, plus petite que ses soeurs. Je voulais qu'elle puisse se faufiler dans un sac, se dissimuler dans une poche, se glisser là où on a besoin d'elle. Alors, j'ai ressorti mon patron Wardolf, je l'ai redissiné et j'ai coupé, cousu, crocheté. Et la voilà....mais chut, sa maman dort encore.

Au reveil, un sourire est vite arrivé sur le visage de ma puce qui a acceuilli sa nouvelle compagne avec un câlin comme on n'en fait que lorsqu'on est bien !

Mince, la nouvelle arrivante était toujours nue...Il fallait l'habiller pour qu'elle n'attrape pas froid dans ce décor de fin d'année. Pour qu'elle brille de bonheur, un tulle pailletté est venu se greffer sur une robe étoilée. D'ailleurs, sa petite maman aura la même robe....mais elle, je vous la montrerai demain !

minieminie1

Bonne fin de week end!

coeur 18